Les pendules-Agatha Christie

Publié le 7 Avril 2011

les pendules 

Agatha Christie est l'une de mes romancières préférées. Et je suis loin d'avoir épuisé la lecture de tous les romans, dont elle est l'auteure. C'est un véritable plaisir de participer aux challenges, celui de George est le deuxième auquel je participe, autant l'écrire c'est une source inépuisable de lecture.

 

Sheila Webb est dactylo pour l'agence Cavendish, gérée par Mme Martindale. Elle exerce au domicile de clients qui font appel à cette agence pour des travaux de secrétariat. Mme Martindale l'envoie chez Miss Pebmarsh au 19 de Wilbraham Crescent pour 15h, en lui précisant d'entrer chez elle, si cette dernière est absente.

 

wilbraham crescent

 

Sheila se présente à l'heure, rentre chez Miss Pebmarsh comme convenu, s'installe dans le salon, jusqu'au moment ou son regard est attirée par la présence de quatre pendules, qui indiquent 4h13, Sheila pense être en retard, vérifie l'heure à partir de l'une des pendules sur sa montre et là se retrouve nez à nez avec un cadavre au sol.

 

Miss Pebmarsh entre et la vieille dame aveugle manque de piétiner le cadvre. Sheila, affolée par la scène s'échappe en hurlant pour atterrir dans les bras de Colin Lamb, un jeune officier des renseignements de la Navy, ami de Poirot, qui passait par là.

 

Or voila, qui est le mystérieux cadavre, dont l'identité est fausse? Miss Pebmarsh n'a jamais contacté l'agence Cavendish pour faire venir Sheila Webb? Alors que tout accuse Sheila, Colin est persuadé que la jeune femme est innocente car dit-il trop affolée et effrayée pour une meurtrière, c'est son intime conviction. Miss Pebmarsh explique également qu'elle n'a jamais eu quatre pendules dans son salon, juste un coucou suisse. Que faisaient les pendules sur le lieu du crime? Et pourquoi l'une des pendules, gravée du prénom de Rosemary a-t-elle disparu pendant l'enquête?

 

Ma préférence va pour les enquêtes menées par Hercule Poirot, le détective belge, et fin limier. Les pendules fait intervenir le détective belge de manière tres discrète et toujours avec efficacité, car durant cette enquête Poirot préfère sans conteste ses activités de lecture :  Gaston Leroux : Le mystère de la chambre jaune, et les romans de Dickson Carr pour faire travailler ses cellules grises.

 

Dans ce roman, Poirot laisse la vedette à Colin Lamb et l'inspecteur Hardcastle pour mener l'enquête, et pourtant ils ne pourront résoudre cette énigme sans l'aide de Poirot. Ainsi a partir des comptes rendus de Colin, Poirot va résoudre l'énigme dans son fauteuil club tranquilement dans son salon. Sa présence n'est effective que dans quelques chapitres clés. 

 

Voilà, comme toujours chez la reine du crime, un cadavre, une énigme si évidente à résoudre, peu de suspects et mille questions, dont les réponses sont si évidentes lorsqu'elles sont abordées par l'oeil de Poirot. car chez Agatha Christie, le sens du détail est primordiale, par déduction j'ai rapidemment suspectée, que l'un des personnages devait mentir et comme toujours c'est  la connaissance du passé de Sheila Webb, qui apporte la solution à l'énigme.

 

challange-agatha-christie.jpg

 

Comme la saison 12 d'Hercule Poirot vient de sortir en DVD avec le crime de l'orient express, le crime d'Halloween, les pendules et drame en trois actes, voila l'occasion de m'organiser un mini challenge de lire et visionner les excellentes adaptations so british, avec David Suchet, excellent en Poirot, doublée en version française pour la voix marquante de Roger Carel.

 

J'apprécie cette série anglaise : l'ambiance Christie est bien rendue :  les décors , maisons, cottage et décoration intérieur, jusqu'à la démarche de Poirot et son égo bien à lui.

 

Pour les Pendules, l'intrigue repose également sur l'adresse de Miss Pebmarsh, les rues en croissants où les voisins d'une même rue se situe non pas en face en face, mais en vis à vis. L'adaptation est excellente car elle renforce le caractère ambivalent de l'enquêteur Colin Lamb, qui ne se trouve pas là par hasard pour prêter assistance à la belle Sheila, car chez Agatha Christie les histoires d'amour ont la belle vie aussi!

 

crescent

 

 

 

 

 

 

Rédigé par nathalia

Publié dans #Agatha Chrisitie's Books

Repost 0
Commenter cet article

George 10/04/2011 20:29



encore un roman que je connais pas d'Agatha... et un roman qu'aucun participant au challenge n'avait encore lu ! merci donc doublement pour ta participation !



Irrégulière 10/04/2011 11:31



Je ne le connais pas celui-là, mais il me dit bien ! J'adore Poirot !