Long week end-Joyce Maynard

Publié le 24 Avril 2014

Long week end-Joyce Maynard

J’avais compris alors que frapper quelqu’un n’était pas le seul moyen de le démolir.

Août 1987, le long week-end de Labor Day débute, il précède la rentrée des classes pour Henry, treize ans, vit avec sa mère, et n’a pas trouvé sa place dans la famille recomposée de son père, avec laquelle il ne passe que le week-end.

La relation entre Henry et sa mère Adèle reste très fusionnelle, cependant la jeune mère a mal vécu l’éclatement de son couple, et s’est replié sur elle-même suite au divorce, elle vend des vitamines (télétravail) et remplit au mieux son rôle de mère, si ce n’est qu’elle ne peut être à la fois la mère et le père d’Henry, les carences affectives liées à l’absence du père surgissent pour Henry.

Alors que le week-end s’annonce caniculaire, Adèle et Henry se rendent en ville et tombent sur Franck au supermarché de proximité. Franck un taulard évadé et recherché, condamné pour meurtre, blessé, contre toute attente Adèle, va accepter d’héberger Franck, surement parce que deux exclus comprennent l’urgence d’échapper à la réalité de « l’enfermement ».

Le huis clos que nous propose Joyce Maynard est rempli d’une palette d’émotions, si les premières pages font naître l’effroi de savoir Adèle et Henry à la merci de Franck, au fil des pages Franck se laisse gagner par le lien filiale existant entre Adèle et Henry, ces six jours mémorables pour le narrateur sonnent comme le rêve de recomposer une vraie famille, et de fuir loin de leur vie actuelle à tous les trois. La tension monte au fil des pages, tant le lecteur s’attend à un dénouement terrible.

J’ai pris grand plaisir à lire ce roman, en termes d’intrigue et de construction. Le fait qu' Henry soit le narrateur est intéressant, cela permet à l'auteure de ne pas noyer le lecteur dans une histoire plutôt noire et glauque, et d'aborder la relation filiale d'une très belle manière, l'attachement maternel est très fort chez Henry, et l'auteure retranscrit à merveille cette relation ou l'absence du père crée un sentiment de protection mutuelle, j'ai vraiment bien aimé ces deux personnages et la tendresse d' Henry pour sa mère.

La rencontre avec Franck n’apparait pas comme une "bonne rencontre", Henry et Adèle sont là au mauvais endroit au mauvais moment, cependant Joyce Maynard la transforme complètement, d'abord le suspens autour des intentions de Franck, puis la relation amoureuse et sensuelle, qui s'installe entre Franck et Adèle. A plusieurs reprises je me suis demandée si vraiment Henry ne perdait pas la notion de la réalité pour y échapper justement, c'est là que j'ai compris que leur relation entre Adèle et Franck m'échappait totalement à moi aussi ...

J'ai beaucoup aimé les personnages secondaires et la manière, dont Maynard les introduit dans le récit, je pense au jeune Barry et sa mère Evelyn, un peu seule avec cet enfant sur les bras, Franck se transforme dès qu’il s’occupe de lui. Joyce Maynard a une manière très subtile d'évoquer le handicap.

Elle a ce talent d’évoquer les émois amoureux et sexuelles des adolescents (Franck et Elonore), de manière très directe, et démontrent comment ils deviennent les victimes collatérales de la séparation de leurs parents et de leur relation amoureuse, livrés à eux même.

J’ai hâte de découvrir la prochaine adaptation de ce roman, lu il y a quelques temps et qui m’ a beaucoup marqué et plu, d’autant que Kate Winslet sera la belle Adèle.

Rédigé par Nathalie

Publié dans #Littérature Américaine, #Famille

Repost 0
Commenter cet article

Malika 27/04/2014 13:54

J'avais beaucoup aimé ce roman également. Un roman qui semble tout simple mais nous tient sur toute la longueur avec une tension très particulière.

Nathalie 29/04/2014 20:40

Oui, le roman est bien construit, agréable à lire.

Theoma 25/04/2014 19:30

idem que Clara. De cette auteure, j'ai tout dévoré, j'ai hâte de lire le prochain !

Nathalie 29/04/2014 20:38

Comme je l'ai dit à Clara, je vais poursuivre avec cette auteure.

clara 25/04/2014 04:57

Un de mes préférés de cette auteure !